Notre ambassadeur du Nord parle de TRF

Pour continuer notre série “d’interview ambassadeur”, nous avons échangé avec Guillaume Ancelet, un “militant” Nordiste qui a connu Trail Runner Foundation par le biais des réseaux sociaux.
Grâce à lui, l’association a un impact concret dans la région Nord, à des centaines de kilomètres des Pyrénées où elle est née, et nous avons voulu en apprendre un peu plus sur Guillaume et ses motivations.
Source de motivation et d’inspiration, il entreprend des actions pour porter les valeurs de TRF au sein de sa région des Hauts-De-France et nous espérons qu’il donnera envie à d’autres de compléter les rangs d’ambassadeur TRF.

    

TRF : Bonjour Guillaume, alors comment as-tu connu l’association TRF:
Guillaume : J’ai connu l’asso via les réseaux sociaux. Je ne me rappelle plus si c’était suite à un like ou le partage d’une publication mais très vite, j’ai aimé la page TRF, puis j’ai adhéré dans la foulée même si l’asso est née dans le Sud-Ouest. Comme quoi même en étant à l’autre bout de la France, on peut faire quelque chose pour parler de TRF. Dès que je m’implique dans une asso j’ai l’envie sur place de contribuer à la visibilité de l’association et de m’y impliquer à fond dedans. Mon côté militant qui ressort certainement (rires !).

TRF : Est-ce que les produits siglés TRF t’aident dans ton travail de sensibilisation ?
Guillaume : Le fait de porter le brassard permet de lancer des discussions avec des trailers sur le terrain lors des entraînements ou des courses. C’est un bon tremplin pour montrer par l’exemple. On est plus crédible lorsqu’on ramasse en appartenant à un collectif ainsi on peut dire que d’autres font la même chose un peu partout en France. Les produits siglés TRF sont un bon support pour parler de l’asso et sensibiliser…

  

TRF : Comment vois-tu ton rôle d’ambassadeur ?
Guillaume : Je cherche à utiliser tous les leviers à disposition. Je suis plutôt à l’aise à l’oral donc je n’ai pas de mal à aller au contact des trailers et randonneurs pour échanger quelques mots. J’ai d’ailleurs pris le micro à plusieurs reprises comme sur l’écoTrail de Paris dans le but de sensibiliser les coureurs avant le départ. De nature militante, je me bats pour le respect de la nature et la protection de l’environnement.

TRF : Tu viens de créer un rdv utile, peux-tu nous en dire un peu plus ?
Guillaume : Cette année aura lieu le second rdv utile hors course. L’an dernier nous avions réalisé un rdv utile à la même période avec une quarantaine de personnes ayant répondu présente. (A titre d’exemple, nous avions alors rempli deux remorques de verre et canette de bières) Le programme reste le même, on se retrouve pour courir une petite heure pour se détendre et apprendre à se connaitre. Ensuite petit ravitaillement et on fini par ramasser les déchets dans la fôret de St Gobin. Cette année, ce ramassage utile aura lieu en même temps que le week-end nettoyage des chasseurs et pêcheurs. L’idée de passer un moment sympa tous ensemble et d’œuvrer pour une bonne cause. Alors venez nombreux !!! 🙂
Le goûter se veut même maison alors on se dépense et on recharge les batteries aussi rapidement.

      
TRF : As-tu des choses à nous dire, à rajouter ?
Guillaume : Oui je réalise mes propres barres ou gels lors de mes courses. Vu le prix de certains produits, je fais tout maison. J’ai une multitude de graine et du sucre d’agave. Je réalise ainsi mes propres recettes que j’emporte en course ou en entrainement. Je vous détaillerai une de mes recettes “secrètes” prochainement 😉
(NDLR: Comme Guillaume, des athlètes élites optent pour ce choix d’alimentation comme Caroline Chaverot)

TRF : Merci Guillaume pour tes réponses qui je l’espère nous permettront d’avoir de nouveaux ambassadeurs à nos côtés !
Guillaume : Merci et vraiment toutes les personnes qui souhaitent s’investir et devenir ambassadeur, n’hésitez pas !